Les avantages de l’autoentreprise

Les avantages de l’auto entreprise sont nombreux, c’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart des entrepreneurs choisissent ce statut. Plus souple que les autres structures, il permet de tester son projet afin de voir s’il est viable à long terme.

Avec ce régime, vous avez la possibilité de ne payer ni charges sociales ni imposition si votre chiffre d’affaires est nul. L’obligation comptable est aussi très simplifiée, car en matière de comptabilité vous devez simplement réaliser l’enregistrement des opérations de ventes dans le livre des recettes, et d’achats dans le registre des achats.

De plus, il n’y a pas de TVA à facturer aux clients.

Un autre avantage à ne pas négliger est l’exonération de la taxe professionnelle lorsque l’on acquiert le statut de l’auto entrepreneur. Cette exonération est valable pendant deux ans et l’entrepreneur individuel peut arrêter son activité commerciale très simplement, quand il le désire.

Vous pouvez également cumuler votre statut initial avec celui de micro entrepreneur (anciennement auto entrepreneur). Que vous soyez retraité, étudiant, demandeur d’emploi ou encore salarié, vous pouvez, sous certaines conditions, créer votre auto entreprise.

Qui peut profiter des avantages de l’auto entreprise ?

Ce statut est accessible aux personnes qui souhaitent exercer une activité professionnelle à leur nom. Il ne concerne donc pas les sociétés.

Il faut cependant noter que toutes les activités ne se prêtent pas au régime de l’auto entreprise. En effet, les activités professionnelles telles que les professions libérales
réglementées où l’on retrouve les avocats, les médecins, ou encore les experts-comptables ne peuvent pas prétendre au régime de l’auto entreprenariat.

Cumuler son statut de salarié avec celui d’auto entrepreneur, possible ?

Comme dit précédemment, un des avantages de l’autoentreprise est la possibilité de cumuler plusieurs statuts. Il est donc tout à fait possible d’être salarié, et de monter sa micro entreprise (anciennement auto entreprise).

Votre auto entreprise ne doit cependant pas faire concurrence à l’employeur pour lequel vous travaillez, donc ne doit pas être sur le même marché, avec la même clientèle, etc. Le futur auto-entrepreneur devra également demander une autorisation écrite à son employeur.

Durant un an, la clause d’exclusivité est inopposable à l’autoentrepreneur, le temps qu’il conçoive et lance son activité. C’est-à-dire que dans certains contrats, il y a une clause qui vous interdit de “vendre” votre force de travail à une autre entreprise que pour celle avec qui vous avez signé le contrat. Si vous créez une entreprise, vous ne pourrez donc pas exercer cette activité professionnelle.

Après cette année écoulée, il devra demander une modification de son contrat de travail ou obtenir une autorisation écrite afin de lever cette clause d’exclusivité.

Les limites de plafond de l’auto entrepreneur

Il y a bien sûr une limite de chiffre d’affaires annuel à ne pas dépasser si on veut conserver son statut d’auto entrepreneur. Si cette limite est dépassée, il devra changer de statut et donc perdre tous les avantages cités précédemment.

Les limites de volume d’activité sont :

  • de 170 000 € HT pour une activité de vente de marchandises, d’aliments à consommer, à emporter ou sur place, d’objets, de logements ou de fournitures ;
  • de 70 000 € HT pour une activité de services.

Notez que si vous dépassez les 82 800 € pour une activité commerciale et 33 200 € pour une prestation de services, vous perdez la franchise de TVA.

Obligations des auto-entrepreneurs

L’avantage principal du statut d’auto entrepreneur est qu’il a très peu d’obligations. En effet, à part enregistrer ses dépenses et des ventes dans un livre journal prévu à cet effet, il n’a pas vraiment d’autre obligation.

Pour ce qui est de la facturation, la méthode est assez similaire à celle d’une entreprise classique, c’est-à-dire que vous devez numéroter vos factures de manière chronologique. Si vous ne dépassez pas les montants cités plus haut liés à la TVA, vous devez mentionner “TVA non applicable, art. 293 B du CGI” puisque vous exercez en franchise de TVA.

Imposition de l’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur doit payer l’impôt sur le revenu du chiffre d’affaires de l’entreprise, en même temps que lorsqu’il paie le forfait des charges sociales, tous les mois ou s’il le désire, tous les trimestres.

Le calcul est simplifié par la CFP (Cotisation pour la Formation Professionnelle) et adapté au régime auto-entrepreneur. La cotisation est liée au chiffre d’affaires et calculée en pourcentage :

  • 0,1 % pour une activité de vente et prestations d’hébergement ou activités libérales non réglementées ;
  • 0,3 % pour les prestations de services (commerciaux ou artisanaux)
  • 0,2 % pour les prestations de services imposables des BCN (Bénéfices Non Commerciaux)

Sortir du régime de l’auto entreprenariat

Si l’auto-entrepreneur réalise un chiffre d’affaires égal à zéro pendant 12 mois consécutifs, il sortira automatiquement du régime.

S’il veut sortir de manière volontaire de ce régime, l’auto entrepreneur doit déclarer au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) sa cessation d’activité.

En dépassant les seuils cités précédemment, il sortira également du régime de l’auto entreprise, ou perdra juste l’avantage de la franchise sur la base de TVA et sera donc soumis au régime d’imposition classique.

Les avantages de l’auto entreprise : résumé

  • Accessibilité du statut : qu’on soit étudiant, retraité, demandeur d’emploi au salarié, le statut d’auto entrepreneur est accessible ;
  • immatriculation rapide ;
  • pas ou peu de comptabilité ;
  • pas de TVA à facturer jusqu’à un certain plafond ;
  • des charges sociales et un impôt sur le revenu qui sont calculés en fonction du chiffre d’affaires réalisé ;
  • processus de clôture d’une micro entreprise simple et rapide.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.